La médiation familiale

Vous êtes en désaccord avec un ou plusieurs membres de votre famille : Connaissez-vous la médiation familiale ?

 

Vous vous séparez de votre conjoint et vous ne voulez pas que le juge décide de la façon dont vous allez vous organiser pour vos enfants ou vous voulez reparler de la pension alimentaire mise en place lors de votre divorce ? Vous n’êtes pas d’accord avec vos frères et sœurs concernant la mise sous tutelle d’un de vos parents ou sur le partage d’un héritage ? Vous aimeriez que vos parents subviennent à vos besoins d’étudiant mais ne voulez pas les contraindre ? Vous ne parvenez plus à communiquer avec un ou plusieurs membres de votre famille et cela génère des conflits ? Tous ces conflits peuvent être résolus en médiation familiale afin de vous éviter bien des désagréments que ce soit judiciaire ou relationnel.

La médiation familiale, c’est quoi ? C’est une alternative à la justice pour le règlement de tous les types de conflits qui sont susceptibles de se dérouler dans les familles. Elle a pour objectif de maintenir ou de restaurer les liens familiaux en rétablissant la communication et en trouvant des accords communs. Les personnes y trouvent un endroit où ils peuvent parler et trouver leurs propres solutions.

La médiation familiale, c’est pour qui ? Comme son nom l’indique, tous les membres de la famille sont concernés. Cependant, une médiation s’engage exclusivement si toutes les personnes sont consentantes pour le faire. Aucune obligation ne peut être engagée.

Qui est le médiateur ? Le médiateur familial est un diplômé d’État qui respecte un code de déontologie. Il se veut neutre (il ne juge pas ce qui est dit pendant les séances), impartial (ne prend parti pour aucune des parties) et tout ça, dans la plus stricte confidentialité.

Comment ça se passe ? Vous pouvez bénéficier d’un entretien d’information soit seul soit en présence des personnes que vous voulez emmener en médiation et ça de façon tout à fait gratuite. Les entretiens se déroulent en présence de toutes les personnes concernées dans des rendez-vous qui durent d’une heure et demie à 2 heures en fonction des sujets abordés. Le nombre de séances nécessaires est relatif en fonction du nombre de sujets traités et de la participation des personnes. Il varie en général d’une à cinq séances. Chacun y exprime ses besoins et le médiateur fait en sorte que chacun puisse parler en toute sécurité et toute confiance.

Combien ça coûte ? Deux possibilités s’offrent à vous. Si vous vous orientez vers des structures subventionnées par la CAF, vous paierez un montant établi selon un barème basé sur vos revenus. Chaque participant paie sa propre cotisation. Si vous vous orientez vers des médiateurs familiaux libéraux, il n’y a pas de barème préétabli et les honoraires dépendent des professionnels.

Pour plus d’info et adresses, vous pouvez consulter les sites : www.apmf.fr ou www.mediation-familiale.org

 

#MlleVanessaCaillé

A propos de l'auteur

Graphiste & webmaster

Laisser un commentaire