Les fêtes de fin d’année, c’est l’occasion de se retrouver en famille, entre amis, de se mettre sur son 31, de manger du foie gras sans vraiment faire attention à la prise de poids (enfin le temps de l’engloutir parce qu’une fois mangé, on se dit « et m**** !« ), où on déballe des cadeaux à foison en ne se posant même pas la question de savoir si on les mérite vraiment ou pas (en même temps ce serait une perte de temps : évidemment qu’on les mérite !) et blablablas. Bref, LE moment de l’année qu’on attend tous. Et puis, avec toutes les décos féériques de Noël qui ont envahi les rues depuis des semaines, comment ne pas craquer et ne pas retomber en enfance le temps d’une soirée voire plus ?

Et vu que le lendemain c’est férié c’est chouette : on se fiche de l’heure à laquelle on se met à table, on boit une, deux, trois coupes de champagne sans se demander comment ça va finir, on chante à tue-tête et on se dandine sans faire attention à la cousine super-sympa-mais-grave-relou qui mitraille en loucedé, on se lâche,… Bref, c’est Nonoël et c’est la méga-teuf familiale, l’une des rares où on se fiche que tonton René ne vote pas comme nous et que notre grande cousine nous ait oubliée pour notre anniv’ (ouais ok presque). En quelques mots, c’est un moment où on déconnecte et où on apprécie cette soirée festive, teintée de magie de Noël.

Sauf que voilà :

Le lendemain ça va encore, on gère. En même temps, on n’a pas vraiment le choix. Il y a toujours les repas de famille qui continuent et qui s’enchaînent (« Faut finir la dinde ! » dixit mamie Georgette !). Famille, belle-famille, on fait la tournée des gens qu’on aime,…et puis c’est tellement plaisant de se retrouver qu’on profite à fond de ces moments privilégiés. Donc c’est reparti : bulles de champagne, petits canapés, restes bien gras mais tellement bons et tout pareil que la veille sans les cadeaux (ben oui, faut pas déconner quand même !).

Le problème, c’est surtout le sur-lendemain, ce fameux moment où on pose le pied par-terre et où on se dit « ouh la » ça vous parle, hein ? Et entre deux bâillements et trois étirements, on se demande l’heure qu’il est (pour les chanceux qui sont en vacances ou qui ont posé leur journée : bien joué !) . On est souvent décalée…et on sait pertinemment que la journée ne sera clairement pas la plus productive de l’année. Pas grave, c’est Noël, c’est qu’une fois par an et c’était juste trop mortel.

Mais là, c’est le drame !

On se connecte sur facebook. Et c’est le moment où on se rend compte que ladite cousine a fait un joli album photo interactif dans lequel on se voit grimaçant avec la petite cousine dans les bras (tiens, notre profil gauche ne nous met pas vraiment à notre avantage..), chantant à tue-tête (ah oui on a une sale tronche pendant le fameux « c’est à bâbord !!!!!! ») et louchant sur le cadeau de soeurette (punaise, c’est ça que je voulais moi),… Et là, c’est le moment où on a envie : 1-de la virer de nos amis facebook (de toutes façons elle nous gonfle avec sa vie qu’elle étale), 2-de l’insulter mais là, la trêve de Noël va vite virer à la 3ème Guerre Mondiale donc, à éviter, 3-de partir vous recoucher (la meilleure des options). Mais pourquoi prend-elle toujours un malin plaisir à vous ridiculiser comme ça ? Et après, quand vous lui demanderez de retirer certaines photos, elle vous dira d’un air faussement ingénu « oh non, t’es tellement chou sur cette photo ! ». Mais oui bien sûr, la pose quand on fait tourner les serviettes est particulièrement gracieuse et distinguée oui oui…

Bref, pour cette année c’est dead (désolée de vous miner) mais l’année prochaine, vous ne vous ferez pas avoir. NON ! Alors, pensez à votre meilleur profil (c’est important), à soigner votre regard pour qu’il soit doux et pas suspicieux et vous serez parée pour l’année prochaine. A coup sûr, vous serez au top pour affronter la prochaine grosse fête où un paparazzi sera de la partie. Ouf !

Mais attendez, dans l’oreillette, on me dit qu’on va devoir remettre ça mardi prochain… Mais OMG, où sont mes 20 ans ?!?!

Good luck…

Amusez-vous mais pas d’excès, vous vous remercierez après !

A propos de l'auteur

Audrey Sarradin
Queen Lady

Curieuse de tout, créative surtout, j'aime informer les Ladies de l'actualité, les faire rire avec des sujets plus légers et les toucher avec des articles plus profonds. Chaque jour, je dégaine mon clavier azerty que je couple avec ma plume légère, mais parfois incisive. Et oui, Lady Lunatique est Choc & Chic…comme moi !

Une réponse

Laisser un commentaire