La littérature érotique existe depuis toujours, elle n’a pas attendu l’arrivée de 50 nuances de Grey (à qui je consacrerai un article également…) et de tous les suivants. Malgré tout, elle explose depuis quelque temps et se trouve partout sur le marché.  Je vais donc vous donner mon avis personnel sur certains de ces ouvrages.

Je vais vous parler aujourd’hui de Beautiful Bastard de Christina Lauren.

Quatrième de couverture:

Beautiful Bastard met en scène les relations tumultueuses de Bennett Ryan, trentenaire arrogant et perfectionniste destiné à reprendre les commandes de la société de média créée par son père, avec sa jeune et superbe assistante, Chloé Mills. Aussi élégant et magnétique qu’odieux et suffisant, Bennett fait preuve d’exigences abusives à l’égard de la volontaire et ambitieuse Chloé, qui s’accroche, prête à tout pour faire sa place dans cette grande entreprise.
A tout ? La perversité de Bennett monte d’un cran quand elle se décline de manière sexuelle. La tension brûlante qui s’installe entre ces deux êtres, qui se désirent autant qu’ils se détestent, croît au fur et à mesure de leurs ébats sexuels et ne manque pas de bouleverser les rapports hiérarchiques et les objectifs professionnels de l’un comme de l’autre. Comment surmonter ses pulsions ?

Comment arriver à dominer l’autre dans ce jeu torride ? Comment combiner professionnalisme et désir hypnotique ? L’alternance de narrateurs, Bennett et Chloé, à chaque chapitre permet de mieux comprendre les ressorts psychologiques de cette passion dévorante qui compromet enjeux de carrière et priorités de l’entreprise.

 

Mon avis:

J’ai longuement hésité à lire cet ouvrage. Après avoir lu 50 nuances de Grey, je m’étais dit « si c’est pour tomber dans le même cliché, je ne vois pas vraiment l’intérêt » mais la couverture et le titre me faisaient de l’œil depuis bien trop longtemps. Je me suis donc offert ce livre 

 

pour passer le temps lors d’un trajet en train Paris-Angoulême et je l’ai presque fini durant le trajet tellementBeautifulBastard-ladylunatique j’ai été captivée.

Que dire… Ceux qui aiment la romance érotique, celle qui émoustille les sens et qui vous donne le sourire seront des plus ravis. Vraiment, ce livre est enthousiasmant, cru, touchant et attractif.

D’un côté on a Bennett : le patron macho mais sexy, qui tombe malade en mangeant des sushis avariés … On est loin du chef d’entreprise multi-milliardaire avec hélicoptère sur le toit, vous aurez bien sûr compris de qui je parle. Le salaud parfait que l’on adore détester et après qui l’on soupire sans honte. Odieux, cassant, il est aussi touchant et attirant tant il est perdu dans ses sentiments pour Chloé. Fasciné par la jeune femme, il la veut sans le vouloir et se trouve désarmé face à son aplomb et son audace. C’est aussi un être en demande, exigeant envers sa maitresse et qui ose dire tout haut ce qu’il pense, ce dont il a envie. Il parle cru et fort, il est direct, abrupte, il bouscule Chloé et nous, lecteurs aussi … et en plus… on adore cela, pire, on en redemande (pour ma part) ! « Ô oui, pour un Bennett,  je serais prête à tout et partout !! »

De l’autre nous avons Chloé : une stagiaire fan de lingerie Aubade, avec un assez mauvais caractère, et un ego assez développé. Chloé n’a rien d’une héroïne nunuche et naïve (Non, rien à voir avec une certaine Anastasia…) et elle ne se laisse pas faire par Bennett. Elle sait parfaitement rendre coup pour coup et ne baisse jamais les yeux, au contraire, elle l’affronte toujours et cela donne lieu à des scènes drôles, piquantes et à de vraies joutes verbales.

Ces deux-là m’ont fait rire et surtout je les ai trouvés très attachants. Leur histoire du « je t’aime autant que je te déteste » est captivante, prenante. On se laisse donc guider doucement dans cette relation employée/employeur basée uniquement sur le sexe et la colère, pour découvrir au fil des pages des personnages bien loin de ce qu’on imaginait au départ, se découvrant eux-mêmes, repoussant les limites et les règles fixées au départ dans leurs vies respectives. Ici, il est question de sexe joyeux, décomplexé et assumé entre deux personnes bien dans leurs baskets, ancrées dans la réalité et qui assument qui elles sont, ce qu’elles veulent, chacune de leurs envies et tous leurs désirs. Mais surtout, nos deux héros sont sur un pied d’égalité. Pas de jeux de domination/soumission, de fouettage de postérieurs ni d’ordres auxquels il faut obéir sans réfléchir.
Ici la mise en scène est différente des autres romans, une fois sur deux, l’auteur narre son histoire du point de vue de Bennett et de celui de Chloé.

 

Ce qui m’a déçue.

… La fin, trop rapide à mon goût. Mais bon il y a une suite, alors nous verrons. (Voir le prochain article à venir sur Beautiful Bitch)

 

Quelques mots pour la fin:

Un ordre… Lisez Beautiful Bastard !

Et vous, l’avez-vous lu ? Quel est votre avis ?

A propos de l'auteur

Audrey Sarradin
Queen Lady

Curieuse de tout, créative surtout, j'aime informer les Ladies de l'actualité, les faire rire avec des sujets plus légers et les toucher avec des articles plus profonds. Chaque jour, je dégaine mon clavier azerty que je couple avec ma plume légère, mais parfois incisive. Et oui, Lady Lunatique est Choc & Chic…comme moi !

Une réponse

  1. Selen

    J’ai lu ce livre (Bastard) et le suivant (Bitch) et le re-suivant (stranger) et je commence le re-resuivant (sexbomb) .. autant dire que je suis accro ! Moi qui ne suis pas une grosse lectrice j’ai littéralement adoré cette saga qui est cru et touchante à la fois. Dans Stranger on quitte le couple phare des deux premier pour passer du côté de la vie de Sara, l’amie de Chloé. J’étais un peu réticente à l’idée de passer à un autre personnage mais finalement c’était génial.

    Rien à redire ce sont vraiment de très bon livres ! Lancez-vous les filles !

    Répondre

Laisser un commentaire