La statue « The Kiss » était au centre d’une polémique lancée par les féministes. Installée depuis le 23 septembre dernier, cette sculpture de Seward Johnson représente le baiser entre un marin et une infirmière aux États-Unis lors de manifestations de joie à la suite de la fin de la guerre 1939-1945.

Pourquoi ?

La raison évoquée par « Osez le féminisme ! » est la suivante : Le collectif féministe regrette « la présence d’une oeuvre sexiste » devant le Mémorial de Caen, estimant qu’ériger « une agression en symbole de paix est intolérable ». Les militantes ont recueilli 864 signatures pour en obtenir le retrait. Elles ont donc été entendues par Stéphane Grimaldi, directeur du Mémorial de Caen puisqu’une plaque expliquant les positions contradictoires d’Osez le féminisme et du Mémorial sera installée au pied de la statue aujourd’hui.

Une journée d’étude portée sur la place des femmes pendant la seconde guerre mondiale sera également programmée en mars.

Le sculpteur, quant à lui s’est dit « très honoré par le placement de la sculpture et par le fait qu’elle permettra de réfléchir à la signification de cet anniversaire historique. Et aujourd’hui je ne pourrais pas imaginer un meilleur choix que le Mémorial de Caen. Avec cette œuvre, j’ai voulu évoquer une époque où les peuples se sont unis. Ce moment si particulier où un couple s’embrasse est symbolique de la joie qu’inspirent la fin de la guerre et la promesse du retour des survivants ».

L’origine de la statue

Mais la polémique ne date pas d’hier. La statue, inspirée d’une photo d’Alfred Eisenstaedt pour Life Magazine a été prise à New York, le 14 août 1945. Et à l’époque, elle faisait déjà parlé d’elle. Evoquant un baiser volé, tout le monde voulait retrouver les deux protagonistes du cliché. Pas moins de 11 couples ont affirmé être celui de la photo. Le livre « The Kissing Sailor » paru en 2012 confirme l’identité de Greg Mendonsa et Greta Zimmer Friedman. 

Et eux, qu’en pensent-ils ?

« Je ne l’ai pas vu approcher, et avant que je comprenne ce qui se passe, je me suis retrouvée enserrée comme dans un étau. » «On m’a attrapée. Cet homme était très fort. Je ne l’embrassais pas, c’est lui qui m’embrassait » a-t-elle rapporté au New York Post. Le marin, quant à lui confirme au Daily Mail « Avec l’excitation de la guerre qui était terminée et quelques verres, quand j’ai vu l’infirmière, je l’ai attrapée et je l’ai embrassée ». Selon l’Agence France Presse,  une autre femme se serait manifestée en 2009 et aurait raconté qu’elle avait « laissé faire » le marin car il « s’était battu pour son pays ». Greg Mendonsa aurait en effet, embrassé plusieurs femmes avant Greta ce jour-là. Le photographe raconte : « J’ai remarqué un marin venant dans ma direction. Il attrapait tous les femmes à sa portée et les embrassait, jeunes comme vieilles. Puis j’ai remarqué l’infirmière, debout dans cette immense foule. J’ai fait le point sur elle, et, comme je l’espérais, le marin est arrivé, a attrapé l’infirmière, et s’est penché pour l’embrasser.« 

Et vous, qu’en pensez-vous ?

A propos de l'auteur

La Fée Ministe !
Rédactrice Féministe

Actualités sur la condition des femmes, pas toujours facile même au XXIème siècle. Je parle de tout ce qui me touche et m'interpelle. Belle et rebelle à la fois, pour montrer que nous le valons bien !

Laisser un commentaire