Il est des livres qu’on découvre, qu’on achète, puis qu’on ouvre presque naïvement sans se douter de l’impact qu’ils auront sur nos vies. Le premier jour du reste de ma vie en fait partie.  À la couverture plutôt accrocheuse, ce roman présente également une quatrième relativement alléchante.

« Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… »

 

Alors bon, on savait qu’on allait s’embarquer dans un rêve. Tout quitter pour vivre une parenthèse enchantée : le rêve de toute une vie, mari ou pas à quitter. Et puis, on a découvert, au fur et à mesures qu’on tournait les pages, des personnages aux profils tous plus attachants les uns que les autres. Marie, la décidée et sensible, Camille la séductrice et fofolle et Anne, la discrète et fissurée. Trois filles au tempérament et à l’avenir différents. Et pourtant…

On se laisse embarquer à bord de leur histoire sans jamais avoir le mal de mer. C’est facile à lire…sans être un roman à la syntaxe douteuse. C’est bien écrit…sans prétention et sans découvrir des tournures de phrases qui se la pètent d’elles-mêmes. C’est attachant…on a envie de faire notre valise nous aussi pour prendre un ticket sur le bateau, juste le temps d’une escale entre nanas. C’est émouvant…dommage que ce ne soit pas sponsorisé par Kleenex.

Ce qui nous a plu par-dessus tout ? Retrouver la plume à la fois légère, drôle et révélatrice de Ginie. Oui, car Virginie Grimaldi manie le clavier azerty comme personne. Blogueuse depuis 2010, à la rédac’, on se poile souvent devant ses billets, que l’on trouve drôles et qui nous permettent de décrocher…le temps d’une pause (promis, après, on se remet à travailler hein, ça ne nous est jamais arrivé de perdre une demi-journée parce qu’on naviguait sur ledit blog) ‘rire jaune’.

Bon, inutile de vous dire de courir pour aller l’acheter, vous l’aurez compris, c’est un bouquin qui vaut le détour. Bonbon, inutile de vous dire de vous dépêcher, il a déjà été réimprimé, victime de son succès. Bonbonbon, inutile de vous dire qu’on l’a kiffé, vous l’avez capté… Non ? Ben relisez l’article et arrêtez de déconner quoi.

Alors, prête à embarquer ? Pour te procurer le bouquin
et aller chercher bonheur, c’est par là.

A propos de l'auteur

Audrey Sarradin
Queen Lady

Curieuse de tout, créative surtout, j'aime informer les Ladies de l'actualité, les faire rire avec des sujets plus légers et les toucher avec des articles plus profonds. Chaque jour, je dégaine mon clavier azerty que je couple avec ma plume légère, mais parfois incisive. Et oui, Lady Lunatique est Choc & Chic…comme moi !

Laisser un commentaire