Et…rideau ! La 68ème édition du Festival de Cannes s’est clôturée ce dimanche 24 Mai après dix jours de projections, de montées des marches, de glamour et de paillettes. Les présidents et monstres du cinéma Joel et Ethan Cohen ont rendu, avec l’intégralité des membres du jury, leur verdict et force est de constater que le cinéma français a été mis à l’honneur.

Le palmarès:

La Palme d’or a été décernée au cinéaste français Jacques Audiard ( Un prophète, De rouille et d’os ou encore De battre mon coeur s’est arrêté) et son très poignant Dheepan, qui dépeint la vie de trois réfugiés Sri-Lankais fraîchement débarqués en France, qui tentent de s’en sortir.

Le grand prix du jury quant à lui a été attribué au Hongrois Lazlo Nemes pour son premier film Les fils de Saul, une oeuvre intense et poétique sur fond de déportation juive.

Le prix du jury a récompensé  The Lobster, de Yorgos Lanthimos avec Colin Farrell, Léad Seydoux et Rachel Weisz . Seule comédie en compétition, The Lobster met en scène deux célibataires qui disposent de 45 jours pour trouver l’amour sous peine d’être transformés en animaux, une originalité de scénario qui a séduit le jury.

Ex-aecquo pour le prix de l’interprétation féminine qui a récompensé l’actrice française Emmanuelle Berco pour son rôle dans Mon Roi de Maiwenn ainsi que l’actrice Rooney Mara pour son rôle dans Carol, de Todd Haynes.

Le prix d’interprétation a été décerné à l’acteur français Vincent Lindon, extrêmement ému, pour La loi du marché, dans lequel il interprète un chômeur en fin de droit.

Vincent-Lindon-1280X640_campaign

A propos de l'auteur

Justine

En vraie adepte du "bien dans sa tête, bien dans son corps", je vous délivre mes petites astuces beauté, forme et nutrition pour vous sentir belle et bien au quotidien. Conseils simples et pas chers, je tente de vous convaincre que vous avez tout à portée de main pour être au top !

Laisser un commentaire